Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Prière pour qu'il n'y ait pas un autre attentat avant Noël
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 29 novembre 2015.

oOo

Le petit Papa Noël
Etait descendu sur la Terre
Pour apporter des joujoux socialistes
Aux patrons du Front national.

Vous imaginez comme c’était un grand jour !

Il était tellement grand
Qu’on n’en voyait plus la fin.

Alors on s’est tous enculé.
Et celui qui ne voulait pas enculer
Ni se faire enculer
Etait traité comme on doit traiter
Les indésirables.

On était tellement d’enculés
Qu’on ne faisait plus la distinction
Entre un pédé
Et un homme normal.

On a le sens de l’égalité.

Le petit Papa Noël
Est venu en traineau.
Il traînait plein de cadeaux socialistes
En rassurant tout ce monde qui s’enculait :
« Ya plus de différence.
On est tous des frères.
Alors il normal
Que les socialistes fassent des cadeaux
Aux patrons du Front national.
Et ceci sans exiger que ce Front
Soit remplacé par un Cul.
Le parti socialiste n’exige rien,
Mais si jamais vous n’apportez pas la preuve
Que vous êtes un enculé
Qui sait enculer,
Alors vous serez envoyé en Syrie
Pour lutter à pied dans le désert
Et sans rien à boire
Si vous rouspétez
Pendant le voyage.
J’ai apporté le pinard
Pour vous le prouver ! »

Ainsi parla papa Noël.

Personnellement,
J’adore enculer ma femme,
Mais l’idée de me la faire mettre
N’arrive pas à entrer
Dans ce trou.

Je suis donc allé place de la République
Avant que les gens courageux ne la quittent
A cause d’un claquement de doigt
Qui ressemblera à un vrai coup de feu.
(Je sais : là, je suis obscur,
Mais l’état d’urgence
M’interdit d’en dire plus
Sous peine d’être enculé d’office
Par le doigt de Manuel Valls
Qui l’a trempé dans le vinaigre
Comme on a fait à son petit Jésus…)

Petit papa Noël était là.
Il m’attendait.
Il avait même un sucre d’orge
Et me l’a fait sucer.
C’est toujours comme ça que ça commence.

Après avoir longuement sucé
Le sucre d’orge de petit papa Noël,
Je suis monté sur un renne
Qui bandait comme un taureau
A la place du président de la république
Qui avait un autre rendez-vous.

« Quelle question veux-tu me poser, Renaud ? »
Me dit le petit papa Noël
En augmentant la taille du renne.
Comme je n’étais pas venu pour ça,
Je me suis mis à bégayer en silence.
Le petit papa Noël augmentait
La taille déjà énorme du renne.
Il fallait que je trouve une question
Compatible avec l’état d’urgence
Sinon je n’irais pas en traineau
A la guerre.

« Tu ne sais pas quoi dire,
Dit enfin petit papa Noël.
Dans les grands moments,
Les Français ne posent pas de questions.
Ils viennent chercher leurs cadeaux sous le sapin,
Chacun le sien et Dieu pour tous.
Mais toi, petit garnement venu d’ailleurs,
Une question te brûle la langue
Et tu as peur de parler arabe.
Je te comprends.
Ce n’est pas le moment. »

Le renne était devenu tellement énorme
Qu’il a éclaté.
C’est comme ça qu’on m’a pris
Pour un terroriste.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -