Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Le mondo-milliard
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 11 février 2018.

oOo

Depuis combien de temps ce toujours exceptionnel tirage passionne la planète entière ? Début de l’an 3000. Je crois me rappeler que sa création fut proposée pour justement fêter le nouveau millénaire. D’où immédiatement et une fois de plus, une polémique sur la date de ce moment précis.

 Pour certain le troisième millénaire a commencé le premier janvier 3000. Pour d’autres, par A + B, c’est la date du premier janvier 3001 qui est la bonne. Moi je m’en fous, mais alors complètement. Passer son temps et gaspiller son énergie pour de semblables inepties n’arrêteront jamais de m’étonner. Quand on pense que le moment de départ de ce calendrier, date de naissance d’un certain Jésus Christ, reste une énigme ! Mais après tout chacun demeure libre de faire ce qui lui plaît…dans la mesure où cela n’enquiquine pas les voisins !

 Vous vous rendez compte, toutes les semaines un heureux élu touche un fabuleux jackpot d’un milliard de Fifrelins, la nouvelle monnaie internationale adoptée par tout les États du monde à l’exception de la Suisse. Ce pays replié sur lui-même qui a finit par expulser dans les années 2500 tous les résidents étrangers, tout homme ou femme un peu noir de peau, bistre, jaune, métisse ou vert de peur. Y compris les petits Stroumpfs y sont interdit de séjour. Dépensant une partie de leur fortune, les Suisses ont érigé une grande muraille d’acier blindé inoxydable qui ceint le pays sur le tracé de leurs frontières. Et n’essayez pas de passer au dessus, des ondes de défense électro-psychico-encéphalogrammiques d’une redoutable puissance vous feraient immédiatement bouillir le cervelet, comme après un séjour au four à micro-ondes réglé au maximum.

 Des myriades de banques ont fleuri au pied de la muraille avec comme seul objectif le change, Fifrelin Franc Suisse. J’avoue ne pas connaître le taux d’aujourd’hui. En tout cas et pour ne pas achever une très longue tradition, les représentants des hommes politiques du monde entier font tous les jours bon matin, la queue aux guichets. Tous munis de semblables valises menottées à leurs poignets. Mais que peuvent-elles donc contenir ?

 Il m’arrive de jouer. À bien des choses, mais celle-ci est inévitable.

 Si le vieux proverbe "malheureux au jeu, heureux en amour" a un tant soit peu de bon sens, alors je ne suis pas prêt de figurer sur la liste des gagnants. Car je m’aime. Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. Et je m’arrête. Je m’aime et suis heureux. Du coup j’aime tout le monde. D’ailleurs je n’ai jamais compris pourquoi, où que j’aille, les gens m’appelle simplet. Peut-être parce que je souris tout le temps ? Je ne me ballade pas comme la plus part à toute vitesse, se choquant souvent sans même un mot d’excuse qui retarderait.

 J’arrive au bord de l’esplanade et je le vois.

 En montant la faible pente du talus je me suis baissé pour mieux regarder le centre noir bleuté des coquelicots. L’anthère, partie féminine de l’étamine, qui contient le pollen de la fleur. Ces minuscules choses dont se délectent les abeilles sont comme moi, toutes simples. Je le vois. Il est là ; bariolé de couleurs, de banderoles de drapeaux. Mais comment son haut chapiteau surmonté d’une oriflamme a-t-il échappé à mon regard ? Comment ses magnifiques camions flambants neufs n’ont pas attiré mon attention de passionné par la belle mécanique roulante ? Certainement que vous trouverez la réponse en écoutant la rumeur à mon sujet. Il est toujours distrait.

Le grand cirque MONDO-MILLIARD est parmi nous !

 Tout son spectacle est gratuit pour ceux qui ont la grande chance de se trouver sur son chemin. Chaque semaine il apparaît comme par enchantement dans un coin de la planète, petite ville ou mégapole sans discrimination, sans distinction politique ou religieuse. Il n’est qu’un pays où il ne se produira jamais…La Suisse refuse encore et toujours de le recevoir, de peur que les fameux artistes illusionnistes et magiciens n’en profitent pour s’emparer de quelques Francs laissés à portée de main.

 La possibilité que vous puissiez le voir est infime, il y a tant de lieux et un seul cirque. Si au moins il se déplaçait tous les jours ! Mais une seule représentation par semaine y est donnée, spectacle hallucinant qui tient en haleine TOUS les habitants de notre Terre car il est diffusé par l’ensemble des chaînes de télé existantes, nationales ou privées. C’est d’ailleurs par les droits de retransmission que ce cirque si particulier s’est hissé au premier rang parmi ses confrères itinérants.

 Le clou de la représentation, celui qui suspend le temps, les respirations et provoque parfois des crises cardiaques, ce que finalement la populace attend en se souciant peu du reste, c’est le tirage du MONDO-MILLIARD.

 Pour une fois, depuis l’invention géniale pour les États que sont les jeux d’argent, la chance est égale pour tous. Afin de participer (et c’est obligatoire), un seul Fifrelin à investir. Il est retiré automatiquement de la Banque Suprême, celle qui gère toutes les autres. Un Fifrelin par habitant cela représente vingt trois milliards. Avec un seul de ces milliards redistribué, calculez vous-même la rentabilité de la machine élaborée par le Nouvel Ordre Terrien !

 Aucune combinaison multiplicatrice du facteur chance qui favoriserait ainsi les plus riches n’est permise. Impossible de jouer plusieurs fois. Enfin un système égalitaire. Et comment voulez vous tricher ? Hein, vous qui cherchez encore et encore le moyen de ne pas faire partie de la masse bêêlante, de trouver un truc, une astuce pour grappiller par ci par là ! Car…

 

Il n’y a qu’un seul numéro sortant !

 

 Qui se tire au hasard parmi les codes d’identification de la personne. Il existe un code spécifique à tout humain, donné au moment de sa naissance. Code barre tatoué au laser magnétique sur l’os temporal droit, inimitable, infalsifiable, impossible à dupliquer Code imposé par le gouvernement supranational du Nouvel Ordre Terrien à tous les États membres. Code, d’identification mais aussi de repérage. Code de contrôle. Code, code, code….sans fin. Un seul petit pays a refusé d’entrer dans ce jeu absurde, cette manipulation grandiose et dangereuse…la Suisse. Les écrans plats helvètes ne retransmettent pas le tirage du Mondo-Milliard. Ceux pour qui il n’y a pas le feu au lac, ne sont pas tatoués et les satellites de surveillance de la population terrienne sont inefficaces au dessus de leurs têtes.

  Comment se déroule ce tirage ?

 Mais enfin, êtes-vous Suisse ?

 Un simplet consent à vous l’expliquer !

 La première boule : seules deux possibilités : respectivement le 1 ou le 2. 1 pour les mâles, 2 pour les femelles. Pour tous ceux qui ont décidé de par leur goût un changement de sexe, n’est valable que celui de la naissance. Article 23, alinéa 7 bis ligne 4 du règlement.

 La deuxième boule sort d’une corbeille mieux dimensionnée. Celle des deux cent trois combinaisons de lettres représentant les deux cent trois pays. Le CH n’y figure pas.

 Comme chaque nation ne possède pas le même nombre de citoyens la suite est plus délicate. Est alors tiré au hasard encore un code, le postal. Et enfin, l’année, le mois, la date et l’heure de l’enregistrement automatique sur les listes des registres civiles. Si l’accouchement de la parturiente fut multiple, un numéro d’ordre supplémentaire, hop le tour est joué !

 

 Impossible de trouver deux combinaisons semblables au monde !

 Vous comprenez le pourquoi du temps qui se suspend, des respirations se retenant et des cœurs ayant quelques hoquets ? Un versement de un milliard de Fifrelins sur un compte en banque laisse l’heureux bénéficiaire hors du besoin pour un certain temps. Se peut-il qu’un léger bémol accompagne l’extrême plaisir ? Nous verrons plus tard !

 Le cirque est là qui me tend les bras. Le tirage aura lieu demain soir à 21 heures précises, mais à partir de cet après-midi le spectacle sera permanent jusqu’à une heure du matin. La magie de la piste enchantera petits et grands, elle reprendra donc demain à 15 heures. Après le tirage, comme par enchantement et à une vitesse inimaginable, le château de cartes de toiles, de mats, cordes, remorques et camions va disparaître. Nul ne sait où il réapparaîtra la semaine prochaine. En Chine, en Angola, en Papouasie ? Mystère et boule de gomme !

 Nous sommes vendredi mais je file me doucher et me parer de mon costume du dimanche. Je dois être beau pour le spectacle. Précis à la seconde près pour recevoir mon entrée gratuite, je m’avance précieux ticket de la félicité en main et prends place au premier rang autour de la piste. A peine assit sur le confortable siège que le spectacle commence. Et enfin la question pénètre mon esprit.

 Mais, j’ai horreur du cirque ! Que fais-je ici ?

 Papa était passionné par ce monde particulier où, certainement à tort, tout me parait faux. Sourires forcés. Monde à l’envers dans lequel il se sentait enfant et qui révélait pour moi beaucoup d’incompréhension, d’hypocrisie peut-être et dans lequel j’étais trop tôt un adulte. Je n’ai jamais été émerveillé, Monsieur Loyal m’a toujours paru menteur. Finalement les spectacles des gens m’indiffèrent. Incompris de tout homme, le foot me laisse froid et si le rugby me tente parfois, je ne deviendrai pas un fanatique. Tous les autres sports, le ciné, le théâtre, ne me passionnent pas davantage. Je suis un simplet. Qui connaît bien le noir bleuté de l’anthère du coquelicot ? Partie féminine de l’étamine de cette fleur rouge sang, celle qui contient le pollen !...Je ne suis pas normal.

 Et c’est pourquoi le magicien m’invite sur la piste. Bon, il faut aussi dire que je suis le seul spectateur. Au milieu de ce cercle magique pour tout autre que moi, une cabine téléphonique m’attend porte ouverte. Je ne veux pas, je résiste de toutes mes forces mais elles sont complètement annihilées par le pouvoir de l’homme sobrement vêtu et dont les yeux me rappellent ceux du serpent dans le Livre de la jungle. Sans toucher le sol, je pénètre dans un mystère de verre transparent alors que toutes les lumières soudain s’éteignent.

 

***

 

 Samedi soir, comme chaque semaine et en tout lieux, les gradins entourant la piste magique du cirque le Mondo-Milliard ne laissent apparaître aucun siège vide. Y compris les strapontins sont occupés et bientôt s’enflamment les bravos et crépitent les applaudissements. Ma cabine se trouve maintenant face à un écran géant sur lequel, bien malgré moi, car encore une fois, le cirque ne me plaît pas. Et, contre ma volonté, maudit magicien, je regarde le spectacle. Je me souviens aussi des "on dit" sur les bénéficiaires du jackpot.

 "On" raconte qu’eux et leur familles, certains amis aussi s’ils en manifestaient le souhait seraient invités, afin de ne susciter aucune jalousie, à partir dans un monde meilleur. Ce "on" précise que cela est beaucoup plus qu’une invitation car plus jamais personne n’entend parler de tous ces gens. La rumeur dit qu’un paradis leur a été aménagé avec l’aide d’un Dieu du bien vivre et d’un autre Dieu de l’existence éternelle. Normal, souvent les religieux ont permis- et permettent encore- l’absolution de toutes vos fautes avec du pognon. Alors, vous pensez, avec un milliard de Fifrelin !

 Vous comprenez le pourquoi du temps qui se suspend, des respirations se retenant et des cœurs ayant quelques hoquets ? Tout le monde en veut…pas moi qui refuse d’être normal. Fin des variétés, le Grand Tirage peut commencer.

Première boule Le 1

 Toutes ces dames poussent un soupir de dépit. Encore un mec, ils ont tous des chances de cocus ma parole !

Deuxième boule. La F

 Cocoricoooooo ! Sur l’hexagone l’émotion se mesure en quintaux.

Troisième boule le 99.

 Un Français né à l’étranger. L’étau se resserre. Et là, …ça va très vite !

3046 11 19 10 134 700

 

 NOOOOOOOOOOOOOOOOON ! ! !

Une voix mélodieuse me félicite et me demande si je veux emmener les personnes de mon choix avec moi.

 NOOOOOOOOOOOOOOOOON ! ! ! Pitié, j’ai eu une maîtresse Suisse !

 Un gaz un peu jaune et à la curieuse odeur de moutarde envahit le minuscule espace. Je tousse en souffrant abominablement, je crache mes poumons. Moi le simplet, j’avais deviné depuis longtemps que le Nouvel Ordre Terrien ne veut pas de paradis pour les humains. Il ne désire que de s’accaparer de la puissance créative collective de certains élus. Il forme des sectes dans lesquelles des sans ego se sentiront supérieurs et, pour faire croire à l’égalité, il fait semblant de donner la félicité…au hasard, au petit bonheur la chance, en passant par le Mondo-Milliard interposé. Fausse espérance pour les lauréats non-conformes aux désidératas des grands pontes….ils sont expédiés directement…….

………A LA MORT.

 NOOOOOOOOOOOOOOOON ! ! !

 

 -Henri, Henri réveille-toi, arrête de hurler.

 

***

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -