Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Le combat désormais était inévitable. Le gardien...
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 12 juillet 2020.

oOo

Le combat désormais était inévitable.
Le gardien ajusta son trop grand caleçon.
Il prenait ce soir-là sa première leçon
De poésie et de nouvelle véritable.

Car l’autre était armé d’un lumineux portable,
Un œil qui voit la nuit non sans satisfactions.
Le réseau alerté éveilla les factions.
Dans le dos agissait pourtant le connétable.

Mais l’odeur du flacon et sa taille louable
À ce maître des lieux qui aimait les garçons
Inspirèrent sans plus une aimable chanson
Dont il était l’auteur à ses heures chômables.

Et l’autre pris de court fissa se mit à table
Oubliant les réseaux et leurs contrefaçons :
 
« Je suis, je ne suis pas, je possède ou je n’ai
Rien d’autre sous la main que cette alternative :
Le moraliste en vogue ou ma fille adoptive.
Si je ne me tue pas avant le déjeuner

L’après-midi verra mon menton couronné
D’herbe et de ce plancher que la vache captive
Nourrit sans le savoir de beauté convulsive.
Que pensez-vous de moi ô filles de l’Aîné ?

Celle-ci me connaît sans jamais se donner.
Si la morale est sauve et s’il faut que j’écrive
Ce que ce pur breuvage inspire à ma dérive
Que personne n’en souffre et que je sois damné !

Il faut que je sois seul et le seul concerné :
Cette fille a de l’Art la geste plumitive. »
 
À ces mots le gardien, ne sentant plus sa joie,
Ôte son pyjama et exhibe tout droit
Ce que sa femme veut se mettre dans l’étroit
Conduit dont nul enfant ne fut jamais la proie.

« La nuit m’en soit témoin, voilà ce que j’envoie
Comme message clair au coq et à la croix !
Poète je ne suis, qu’il fasse chaud ou froid !
Mais pour aller au fond, j’en connais bien la voie.

Tout le monde connaît le secret que j’emploie,
Ni drogue ni outil, c’est mauvais pour la voix !
Forte est la tentation de creuser dans l’endroit
Surtout si c’est la nuit, sinon je me fourvoie.

Bien jeunes sont ces corps sous l’herbe qui verdoie
Ah ! Vous êtes mon frère ou je ne suis plus moi !

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -