Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
L'écriture sans calmants… Poésie Body Bags
Navigation


fil de faire barbelé…
Faiseur : Pascal Uccelli – Semeuse : l’écriture sans calmants... Poésie Body Bags ®
En-tête : Maya Zankoul - Liban - © Pascal Uccelli.

- 1. Laissons le shoot terreauter le beau gâchis
15 juillet 2018
Je ne suis pas un beau gosse.
Je suis un beau gâchis.
Je n’ai pas le muscle loquace,
l’abdomen béat, le mollet liant…
les bancs de musculation :  [...]

- 2. Le fusil de chasse et le sang du boit-sans-soif
15 juillet 2018
J’ai commencé à boire il y a une heure...
ce goût, ce virus, cette honte laborieuse.
Je ne me crois plus, j’encule le décorum, je me
détruis, loin  [...]

- 3. Ce pied-à-terre de l'excrément
15 juillet 2018
Qu’attendre de l’amour mal emblavé ?
Qu’il mette les pieds dans la
baignoire où j’ai chié.
Que péronés
tibias
bourses séreuses
tendons de  [...]

- 4. Dix bites en même temps
15 juillet 2018
La révolution
tient
quand tu veux pisser
sur mes pieds
et
sucer ma bite.
La révolution
tient
grâce à
un gode de taille insensée
que tu  [...]

- 5. Blues Twenties
15 juillet 2018
Il paraît qu’il
a
chié
sur la moquette.
Il
fume
des « Blues Twenties ».
Il prend de l’imodium depuis
2 jours
pour sa gastro,
il
est vieux,  [...]

- 6. Rewriter mon crassier, ma douleur, ma grosseur, ma grossesse
15 juillet 2018
Je pourrais vous débrailler le pissat de la plaie,
vous débrailler qu’il faut qui sait,
laisser les saignements importants de la défonce à plein  [...]

- 7. Le briquet vert avec lequel tu t'es branlée
15 juillet 2018
Hier, j’ai fermé les yeux mais je n’ai pas fermé le reste :
le briquet vert avec lequel tu t’es branlée,
les cheveux dans le lavabo,
le lait  [...]

- 8. Une hot line de l'épine, du hors-jeu
15 juillet 2018
Des cicatrices sans maître-nageur, où le bar
toujours supérieur aux prévisions, oblige le bonheur
à faire des jardes du poète, sa houssaie.
Ces  [...]

- 9. Les villes-champignons
15 juillet 2018
Les douleurs sont comme les villes-champignons,
mais elles ne valent rien sans le prurit et le mezcal.

- 10. Ta soirée perdue
15 juillet 2018
Je suis
pour les trottoirs à putes et les trottoirs en rut,
pour le trottoir en vie
pour le corps à l’encan et le goudron criant,
contre les  [...]

- 11. Tu l'avales tu le pisses tu le chies
15 juillet 2018
Le foutre n’a pas besoin de
courtoisie à l’heure de couler,
bien souvent :
tu l’avales
tu le pisses,
tu le chies mêlé à tes gourdes de  [...]

- 12. Fiat 131 Mirafiori LSD
15 juillet 2018
Je sors,
la bite à la recherche d’une pute low cost
capable
d’en finir avec mon holocauste.
J’ai laissé tomber
les tapins à 1500,00 euros  [...]

- 13. Mes caroncules de corniaud
15 juillet 2018
La glabelle en sang, éloigné des bars, des gibecières à gin-fizz,
prêt à dégauchir mes dégels,
déifiant ton cœur giboyeux,
mes drames déhiscents,
mon  [...]

- 14. Ici pas de commentaires pas de bonbons
15 juillet 2018
Ici pas de commentaires, pas de bonbons,
juste l’envie de crever qui revient dans la foulée,
juste la mort quand la cuisson de
la vie se fait à  [...]

- 15. Un état de santé barbelé
22 juillet 2018
J’ai toujours hué la frime des plages en été.
Bafoué les baffles, pour avarier le babil.
Apiqué l’avarie, sans limer l’avanie.
Conduit la turne  [...]

- 16. Traductrice trouductrice
22 juillet 2018
L’eau a été coupée
les gosses chient dans un sachet
ils pissent où ils peuvent
parfois dans le bidet,
le bidet du poète fauché
du poète  [...]

- 17. « Love her all night long »
22 juillet 2018
« Ready to boost your sex life ? »
je n’ai rien à foutre de ma vie sexuelle.
Rien à foutre
de vos histoires,
vos affaires
de « STRONG  [...]

- 18. Dans un relais colis
22 juillet 2018
Raconte,
tu as pensé à quelque chose
qui vient de moi
à porter en permanence
entre tes cuisses…
peut-être
un morceau de ma bite
si je la  [...]

- 19. La trace de dents sur la lèvre du bas
22 juillet 2018
Illustration : Maya Zankoul - Liban - © Pascal Uccelli. Les bleus
sur l’entrecuisse
la trace
de dents
sur la lèvre du bas
la tache humide  [...]

- 20. Fin août
22 juillet 2018
Inventorier les invendus, à l’insu de ses faillites ?
Déconseiller le sang quand il s’endette, c’est agender son tracé, catastropher la pourriture.  [...]

- 21. « Farmabrum vaselina »
22 juillet 2018
Combien de temps
va-t-elle encore
me barbouiller le trou du cul
de « FARMABRUM VASELINA »
me défoncer l’oignon
m’insulter,
me pousser à  [...]

- 22. La mort à mèche ou à rouet ?
22 juillet 2018
Les bars
ces clabauds
ces clandés où je clisse mes comédons...
séditieux sédiment ; doit-on marger le boit-sans-soif à imprimer ?
Doit-on  [...]

- 23. « mr_ease »
22 juillet 2018
De la merde
sur le toy qu’elle sort de mon cul, qu’elle rentre dans le sien.
Le mélange de nos excréments, Babluani, les Slave Straps payées par  [...]

- 24. L'étron à l'étuvée
22 juillet 2018
Je ne veux pas descendre les ordures :
l’alcool largue
la lardoire
les layons lardés
les ébats de l’éboueur
ce sang sur le prélart,
je  [...]

- 25. Dans une chambre en sous-sol, à Londres
22 juillet 2018
Tu as oublié le Pont des Arts,
David Lynch au jardin du Luxembourg,
Ani DiFranco
Amy
Sabina
Ferré
Bukowski…
mon tout premier mail, un  [...]

- 26. Ma bite ne dépasse pas les 140 caractères
9 septembre 2018
Tweets, retweets
débonder, tweeter, retweeter la pourriture par le nez, par la bouche.
Tweeter, retweeter la mort de Neda.
J’ai tweeté Neda  [...]

- 27. Le peigne-cul ozone au nom de Dieu
9 septembre 2018
Il faut conduire au néant tous ces temples odieux de la vénération,
tous ces trafiquants de la résurrection, ces trésoriers du Christ, trait d’union  [...]

- 28. « RUSCUS LLORENS »
9 septembre 2018
Il est presque minuit, tu es au bingo.
Vers les 10 heures du soir, j’étais à poil dans la salle de bains.
J’ai tripoté ma bite…
j’ai senti que  [...]

- 29. Pascal Uccelli préfacé par Ben
9 septembre 2018

- 30. Il faudrait scier en tranches de 3,5 millimètres ces médecins qui scient la CMU, ces flics qui tuent en garde à vue
9 septembre 2018
Scié en tranches de 3,5 millimètres, je le
suis déjà. Je l’ai toujours été, sans calmants, gelé,
au fond de mon dimanche au fond du bar où le
sang  [...]

- 31. Chèvre-sang
9 septembre 2018
La bière est au frais,
la téloche…
il faudrait foutre la téloche en l’air, par le balcon, comme le reste.
Les pâtes au chèvre sont sur la table,  [...]

- 32. Tu n'as pas vu Johnnie couler de mon cœur sur ton balcon
9 septembre 2018
La cure je ne l’ai pas faite.
Les cures sont contre les mignonnettes, alors un soir sur ton balcon, la guerre contre les cures a éclaté et je n’ai  [...]

- 33. Quand la plaie se méconduit
9 septembre 2018
À sasser le suicide...
là gît pendu par le cœur au comptoir
le sang qui sort de ses gonds
ma noyade épilée
l’épurge de mon ébullition,
cette  [...]

- 34. Verbaliser son orage au lieu de veiller sa vermine ?
16 septembre 2018
Tu m’as demandé de partir.
Partir... je ne veux pas me renier, devenir apétale.
Mon cœur n’a jamais été fait pour les craques,
mais j’ai toujours  [...]

- 35. Peut-être à deux pas de la barbaque asservie, quand son clito rentre dans l'accalmie
16 septembre 2018
Toujours à deux pas du ténia,
à deux pas de la plaie,
du cœur entrecoupé, de la survie
que j’ai choisi, de la vie sans établi.
Toujours à deux pas  [...]

- 36. Riz au lait RMI
16 septembre 2018
Le commandement de payer
le commandement de quitter
le riz au lait RMI
servi seul
servi frais,
les corn flakes sans sucre ajouté
le  [...]

- 37. Caravanier carencé
7 octobre 2018
J’ai le sang limicole
la migraine à mi-jambe
le jas mésusé
le Morgon chancelant
les yeux vairons trévirés...
le cœur caravanier  [...]

- 38. Riñones au pays des merveilles
7 octobre 2018
Rue Pelayo,
il y a une « Peluqueria China », une librairie, un appartement à vendre au numéro 9, à côté
du cyber « Pelayo Telecom ».
Rue  [...]

- 39. Dans une chambre à vau-de-route
7 octobre 2018
Tu attends le prochain
voyage en train,
tu attends des mains sur tes seins, des sexes dans ton vagin.
Tu attends la mer en automne,  [...]

- 40. Avouez-le
7 octobre 2018
Vous n’avez rien à foutre « Des débris et des sièges d’avion repérés dans l’Atlantique ».
Rien à foutre du vol Rio-Paris, de l’Europe de Bruxelles, du  [...]

- 41. Fil de faire barbelé
7 octobre 2018
Je ne t’ai jamais parlé de la N 340
où les bars à putes sont plus nombreux que les stations-service.
Je ne t’ai jamais parlé du pays où les  [...]

- 42. La saudade d'une femme fontaine envenimée
21 octobre 2018
J’ai passé
une partie de la nuit
à l’enculer,
le matelas s’est résigné
à obombrer
la saudade
d’une femme fontaine  [...]

- 43. Quelques chiffons dans le coffre
21 octobre 2018
Le gosse
a dégueulé
dans la bagnole.
Je n’ai rien
pour
nettoyer. Rien de sérieux, quelques chiffons dans le coffre…
l’un d’entre eux
sert
à  [...]

- 44. Sous-bois sous-cortical sous-équipé
21 octobre 2018
5H54,
je regarde le sang démissionnaire
s’écraser dans son démaquillant, le shoot commence à tréfiler le mal.
5H54,
l’amour
la vie
la queue
les  [...]

- 45. Un mal à bars
21 octobre 2018
Saligaud,
il s’est couvert le temps de la France sans calmants.
Je ne suis pas l’homme aux colts d’or
et
je préfère au livret A sain et sot,  [...]

- 46. Chambre 410, chambre 311
21 octobre 2018
Je ne bande plus,
on dirait pourtant qu’elle a trouvé chaussure à son cul, chambre 410, chambre 311.

- 47. Criste-marine
21 octobre 2018
J’ai vidé une boîte de petits fours
aux 3 chocolats de Firmin Bouvard avant de m’endormir.
Firmin est maître pâtissier depuis 1902.
J’aurais voulu  [...]

- 48. On ne fait pas d'omelette sans casser des beurs ?
28 octobre 2018
Tu n’es pas : « the right man in the right place ».
Dans quelques temps,
les mange-mil vont quitter les cités.
Il n’y aura pas de décrue,
juste  [...]

- 49. La salle de teint du cœur du poète bouché
28 octobre 2018
Si nous parlions
du bidet
de la salle de bains
de la salle de teint du cœur du poète bouché,
si nous parlions
du teint
de la salle de bains  [...]

- 50. Je n'ai pas la main verte
28 octobre 2018
Les géraniums,
la chanteuse andalouse avait la main verte, déconfite,
certes,
mais si décintrée à l’heure de laisser pousser ses plantes, à l’heure  [...]

- 51. Le dernier rouleau d'un paquet de 6 rouleaux de papier toilette très résistant
28 octobre 2018
Cette nuit,
j’ai entamé le dernier rouleau
d’un paquet de 6 rouleaux de papier toilette très résistant.
Cette nuit,
j’ai relevé
ma
jambe  [...]

- 52. Je devrais t'écrire, chaque fois que la mort me tourne autour
11 novembre 2018
Tu as joui deux fois, dans les chiottes,
quatre doigts dans le cul.
Hier,
ta main dans mes cheveux
aurait fait des merveilles.
Je devrais  [...]

- 53. Entre un verre et un shoot
11 novembre 2018
J’ai toujours métré les bars de quartier,
meurtri la meute autour de mon foie,
torchonné mon rut entre un verre et un shoot,
ferlé le coutre à ma  [...]

- 54. Je n'ai pas pu m'empêcher de rentrer le vibro dans ma bouche en le sortant de son con
11 novembre 2018
Je n’ai pas pu m’empêcher de lui lécher le trou du cul, vous l’auriez fait aussi.
Je n’ai pas pu m’empêcher de rentrer le vibro dans ma bouche, en  [...]

- 55. N 340
11 novembre 2018
Tu
ne sais rien du reflet des néons
des « puticlubs »,
la nuit sur le pare-brise.
Tu
ne sais rien
des bars à putes,
de
la N  [...]

- 56. L'amour ICBM
11 novembre 2018
Le poids de V
du rail de coke qu’il se fait
du garde-corps qu’il se met dans le nez…
le poids de mon cœur au point mort contre-allée du mal à  [...]

- 57. Les cités réputées difficiles
25 novembre 2018
Je suis pour
les voitures volées
et les vacances réussies
au volant des voitures volées,
pour
les renforts contre les renforts de police,  [...]

- 58. Rue Pintor Maella
25 novembre 2018
Les baraques à sandwiches Cours Belsunce.
Le sopalin pour les clients dans la R5.
Son Soin Garnier Re-density aux nutriflavones de soja et  [...]

- 59. Il n'y a qu'au fond des bars que le sang démissionnaire se vomit
25 novembre 2018
J’ai besoin de refroidir ma mouchure gemmifère, mon coup de barre préludé,
besoin de conduire mon corps à faire l’appoint.
Il n’y a qu’au fond de mon  [...]

- 60. 6/2 6/3 6/2
25 novembre 2018
La France en calmants
la France du coq sportif
la France du coq en calmants,
la France de l’homme écrêté, égoutté, de l’homme en morceaux, de  [...]

- 61. Tu ne sais rien du sang que je porte au poignet
25 novembre 2018
La Recherche Rapide :
"Je suis un Homme
recherchant 2 hommes
âgés entre
35 et 40 ans
recherchant
sexe de groupe (3 ou plus)"
20.770.409  [...]

- 62. Petits pets touffus / Triptyque (nouveau single - disponible)
16 décembre 2018
Disponible : auxpremieresgrives.pascaluccelli.com/discography/aux-premieres-grives-ep-2018-2eme-partie/
Poète mécontent et interdit bancaire  [...]

- 63. Tes seins sont décevants
23 décembre 2018
Ton vicomte t’encule
et
tu aimes.
Tu bois, tu as pensé à moi pour te branler.
Tu prends le train parfois le matin pour te rendre dans des  [...]

- 64. La poésie n'est pas faite pour s'en sortir
23 décembre 2018
Je n’ai pas touché l’ordinateur hier.
L’employé du monoprix m’a répondu la bouche pleine.
Je n’aime pas les ateliers d’écriture poétique, la place d’un  [...]

- 65. La grosse boule rouge que tu as vu sur la table du salon
23 décembre 2018
Je ne glisse plus mes brûlures dans la métrologie laryngée d’un comptoir larmoyant.
Je n’ai plus envie de me jeter par le balcon.
Je ne suis pas  [...]

- 66. Un ciel malussé
6 janvier 2019
« Renault a annoncé que la part variable du salaire de son PDG allait être réduite de 20%. »
Qu’en est-il de la part variable de l’impécuniosité dans  [...]

- 67. Les enfeus d'un grès flammé
27 janvier 2019
Toi aussi, tu n’as pas de cœur entre les cuisses.
Tu me proposeras de déchirer le collant sur le mollet, ouïr midi sans minutie.
Il voudra  [...]

- 68. Sédar-Senghor
27 janvier 2019
C’est justement quand il n’y a rien « à dire d’intéressant » qu’il faut laisser aller le carcel,
pousser l’atrabile à quitter le boucau.
À la tienne, à  [...]

- 69. Le sang sur le lino de la cuisine
27 janvier 2019
Je suis entre le suicide et la survie, entre le balcon et l’idée de me jeter par le balcon,
émincé dans les saignements importants de la défonce à  [...]

- 70. Létalité labélisée
10 février 2019
Thréard a écrit : « Dehors ! ».
Thréardlétalité labélisée, demande à l’Élysée d’ordonnancer la pestilence.
La France « a perdu sa dignité »,  [...]

- 71. Gourmander ma crasse
10 février 2019
Les plombs durcis sont à la coule,
les yeux courbaturés, jamais couchés,
je n’ai qu’à prier le fusil de chasse de gourmander ma crasse,
tirer profit  [...]

- 72. Mon érection froissée, ma cramine ébouriffée
10 février 2019
Je pars moquer mon planton.
Actualiser mes ravins, mon nécessaire de couture,
monérection froissée, ma cramine ébouriffée.

- 73. Un amour qui fait mal
24 février 2019
L’encre,
c’est de l’ombre que tu mets dans un amour qui fait mal.

- 74. P P P
24 février 2019
« Je fourre mes doigts un par un dans le vagin.
L’envie d’être prise grossièrement est sans mesure.
Mes cuisses s’écartent, ma main rentre sans  [...]

- 75. Le gland décrément
24 février 2019
Je serais probablement saoul ce soir.
Ébranlé
éboulé
éboulis
l’entameenrouée
déclarant
déclassé
décimé
déconfit,
le gland décrément sans  [...]

- 76. Digne de sa pollution
10 mars 2019
Après la pousse, j’ai tenté avec répugnance de parodier ces parpaings, où mon front se crashait, créancier et crawleur.
La pourriture, c’est mon  [...]

- 77. Aux premières grives
14 avril 2019
Aux premières grives,
j’irai, lubrique, inexpugnable, me débonder
loin des litrons littérateurs,
des long-sellers languides,
des logomachies  [...]

- 78. La colère du poète
2 juin 2019
Le brouillon c’est le trou de balle,
le trou normand,
un trou de mémoire,
le trou-trou,
l’avant-trou, l’électron-trou.
Le brouillon, c’est la  [...]

- 79. Mon tracassin traçant
2 juin 2019
Tu es partie.
Je vais déjeter, échauffer mon chambard, mon tracassin traçant.
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -