Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
ANNEXE
Navigation

Textes apocryphes ou d’attribution douteuse...

Nous regroupons ci-après un certain nombre de textes pour la plupart apocryphes, ou d’attribution douteuse ; la qualité de certains de ces fragments est à l’évidence modique, comme c’était déjà le cas, on l’a bien vu, de quelques fragments qui précèdent , mais ils sont de Sapphô, ou restent attachés à son nom, ou au souvenir perdu d’un poème perdu où ils prenaient place et dont l’ensemble fut peut-être meilleur. Il en est même de presque mièvres (à peine dignes des plus faibles passages de Daphnis et Chloé, tant cet adorable conte, qui se passe à Lesbos vers la fin du IIe et/ou le début du IIIe s. ap. J.-C., est le type même d’œuvre dont il vaut mieux parfois se souvenir, et point refeuilleter le texte exact) - mais toute tendresse a ses redites et ses fadeurs, et tel est le corpus établi par Paul-Louis Courier (Piatti imprimeur, Florence, 1810), révisé par Péreyra (Les Belles Lettres, "Collection des Universités de France", 1934) et Michaël O. Reeves (collection "Teubner", Leipzig, 1982), que rien ne nous autorise vraiment à retoucher. Le Pseudo-Longin, qui admirait Homère jusque dans ses défauts, en excusait déjà le pire à l’égard du meilleur.

- PROSE PRISE SUR LE MOTIF
mais tu parles
et je ne t’entends plus, je te regarde
mais tu parles
et dans la foule bruyante, soudain silencieuse,
je ne vois plus que  [...]

- MON DERNIER RÊVE (FUTILE) AVEC MNASIDIKA SILENCIEUSE ET QUE J'ENTENDAIS POURTANT ME RÉPONDRE
Moue espiègle d’hier… air martial ce matin… et puis ta beauté grave d’Italienne… combien de visages as-tu ?
Mais c’est ton front maintenant qui est  [...]

- µ'
[µ’] à longues robes de brume-feu muettes le long d’une tempête-feu [µ’]

- µ
µ…
].[
et l’interminable [………………………………………
cri nu d’un concours sacré [……………………………
de danse en robes violettes-feu [……………………….
].[
sous les feux silencieux  [...]

-
.....................................
.....................................
.....................................  [...]

- UN AUTRE QUATRAIN DANS LE MÊME GOÛT
Pluie très simple qui goutte du toit sur notre sommeil
(et ce gros bouquet froid de gouttes imprévues
qui tombe, parfumé rouge, un gris lendemain  [...]

- DEUX AUTRES QUATRAINS DANS LE MÊME GOÛT
Une rose verte, cela n’existe pas ;
et quand on y pense, cela n’existe plus :
mais cette rose blanche de haie,
et celle-là, chaude et retroussée,  [...]

- DEUX AUTRES QUATRAINS DANS LE MÊME GOÛT
Une rose vaine, une autre de cendre,
et celle-ci d’obscure, cela n’existe pas.
Une rose d’herbe, une rose à blé.
Une rose naine, et cette  [...]

- DEUX QUATRAINS DANS LE GOÛT POPULAIRE
rose mûre (et brune, du moins à l’odeur),
invisible mais certaine
derrière ce buisson où j’écoute
une vaste musique, anxieuse et brune,
et cette  [...]

- BERCEUSE-QUATRAIN I & II
BERCEUSE-QUATRAIN I
bon réveil sous tes couvertures tièdes tu gémis doucement
sous tes couvertures tièdes lilas lilas lilas lilas lilas lilas lilas  [...]

- FRAGMENT ZOOLOGIQUE
[…] un daim qui croit à son destin, et l’ouistiti des cantatrices […] *
* On ne peut que répéter ici ce qu’on vient de dire du fragment précédent  [...]

- FRAGMENT RHÉTORIQUE
[…] comme de ce mo[de pa]thétique 1 […] [au]tre monn[aie] […] 2
[…] jamais usée […] que même les Trag[iques] […] m’emprunt[eront] […]
[…] et, orgueil  [...]

- AUTRE FRAGMENT [D'ÉTERNITÉ] ATTRIBUÉ À SAPPHÔ
une vision m’attendait assise au bord du lit
et pourtant personne n’était encor entré
(une vision pensive un peu penchée toi-même)
et ces deux  [...]

- AUTRE FRAGMENT [D'ÉTERNITÉ] ATTRIBUÉ À SAPPHÔ
[…] dans mes bras et la, noire, longueur de tes cheveux l’une l’autre perdues toute la nuit
[…]
c’est-à-dire, jusqu’à mi-aube :
posée là, immortelle  [...]

- FRAGMENT [D'ÉTERNITÉ] ATTRIBUÉ À SAPPHÔ
[…] et la moindre longueur de tes cheveux (dont faire une ceinture vierge autour d’une moins vierge) […]

- AUTRE FRAGMENT (PEUT-ÊTRE FRAGMENT DU PRÉCÉDENT)
son de la neige de la neige de la neige : un rien de neige, rien

- AUTRE FRAGMENT (PEUT-ÊTRE FRAGMENT DU PRÉCÉDENT)
fifre de feu de la foudre dans la foudre de neige noire du nuage

- FRAGMENT D'ÉPITHALAME ATTRIBUABLE À SAPPHÔ (3)
[…] ô longuement revenue jusqu’ici
des campements pourchassés de Thrace
[…] [et des] neiges épaissies de l’Olympe
dont les feux de troupe semblent  [...]

- FRAGMENT D'ÉPITHALAME ATTRIBUABLE À SAPPHÔ (2)
quand l’hiver scythique fait voler sur Lesbos ses flèches brunes *
et que nous restons dedans, à filer devant l’éclat de l’âtre un gros tapis en poil  [...]

- FRAGMENT D'ÉPITHALAME ATTRIBUABLE À SAPPHÔ
l’automne [est] une ferme au loin, là-bas, entourée de lauriers
et d’un bois de justice où, sous l’ombre épaissie, […]
fond en cendre […] fragile  [...]

- AUTRE FRAGMENT ASTRAL (2)
Quand la Sagesse là-haut range la force des nuages
et que les eaux de septembre ont fui
sur le corps rerompu, ci bas, de notre  [...]

- AUTRE FRAGMENT ASTRAL
Lorsque la Lune sourde en fin de deuil
laisse glisser sa mantille de v[euve]
*
et que tu danses, seule, sans mantille autour du ciel
sourd et  [...]

- VÉNUS URANIE
fragment astral
Dieu femelle, étoile grise et insoucieuse du matin
et cette triple chose de notre amour, là-haut,
toujours béante et  [...]

- [RESTITUTION ATTRIBUÉE À SAPPHÔ]
Soie scintillante et griffue de comète
l’Unique aujourd’hui luit au ras de mon Ciel
telle chez le Scythe du Nord
la sainte, et noire, Aurore  [...]
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -