[Contact]

auteur : Patrick Cintas
(rêve lui aussi d'un récritoire...)

L'année 2015 sera désormais la date de clôture (mais pas d'achèvement) du Grand Voyage de Télévision, personnage protéiforme qui sert de fil d'Ariane à une aventure toute artistique et aussi peu littéraire que possible. Ce sera aussi le début d'une aventure éditoriale jusque-là limitée aux pages de la RALM, douze ans de travaux qui vont s'augmenter de quelques années encore puisque les derniers coups de brosse ne sont pas donnés à la toile. Voici donc le passage de l'édition en ligne à l'édition en livre. Une première pour moi puisque j'ai peu publié en papier, livrant toujours des brouillons numériques en libre lecture.

Pour l'heure (je dis bien), quatre séries sont au programme. Trois d'entre elles sont en cours de publication, l'autre étant encore en travaux dans les réseaux, notamment dans la RALM, revue bien connue, et dans MCM, un petit blog satirique limité aux potins locaux d'un fin fond(s) de province.

Ce catalogue d'auteur suit le chemin suivant :

l'œuvre en fusion : La rivière Noire
travail anthologique : Le gué de la Noire
prégnance du réel : Le voyage en France
joies de l'échec : N et les caNNibales

joies diverses : Synoptique du Voyage et work in progress
joie inconnue : Catalogue raisonnable
 La rivière Noire

Chez le chasseur abstrait
+ de 6000 pages - 10 volumes
édition 2016


l'œuvre en fusion

Cet ensemble à la fois romanesque et poétique propose une dizaine de compositions. Tant en poésie qu'en matière de romans, même si l'unité de base demeure reconnaissable, qu'on n'y cherche pas du romanesque ni du chant, pas même de l'engagement démonstratif. La modernité littéraire française est née dans les os d'Edgar Poe et non seulement elle y demeurera encore longtemps, mais rien de moderne ne sortira d'une autre source. J'ai rencontré l'écriture chez Ernest Hemingway et chez André Breton et tiens Finnegans Wake et les Cantos d'Ezra Pound pour les deux grands textes du XXe siècle à mon avis toujours vivant et pas prêt de s'achever.

Romans ou histoires : « Le réalisme de Patrick Cintas tient sans doute aux histoires qu'il se plaît à raconter. »

Personnages : Les personnages, en couple ou parfaitement seuls, s'affrontent pour trouver leur place dans le monde où ils sont nés ou que le voyage leur a imposé.

Lieux : À la maison, sur les terrains de guerre, ailleurs où l'on se sent heureux, toutes les histoires se déroulent dans ce sud méditerranéen que d'aucuns qualifient encore d'Andalousie. Afrique, Arabie, terre espagnole, c'est le voyage en Amérique qui se prépare dans les esprits. Mais rien n'est joué d'avance.

Style : Les personnages écrivent ou parlent. Chacun son style, ses intentions, ses échecs ou au contraire ses conquêtes. La narration balaie toute velléité de lyrisme ou de système de pensée. Ce n'est pas l'écriture qui change, c'est le récit, au rythme de ses conteurs plus ou moins sincères.

À la source, l'inspiration de chacun ; et au fond, les chemins et les détours de la parole prise pour assumer l'existence dont personne n'a voulu, mais que la mort et les conditions sociales enferment dans les limites d'un raisonnable à la fois suicidaire et jouissif.

Poésie : Essentiellement narrative, elle est le creuset de la réalité romanesque, au point de rencontre des apparences quotidiennes (chansons) et des rêves inexplicables (poèmes). Cela s'appelle encore, de nos jours, jouer avec le feu.

Loin de toute rhétorique et de toute leçon de morale, le texte de la Rivière Noire est un ouvrage d'esthétique. Après avoir tenté d'aller le plus loin possible sur le chemin tracé d'avance par le langage, le narrateur, comme le poète arabo-andalou (Wadi El Assouan), descend dans la rue pour se ressourcer. Ainsi, le texte affecte tour à tour des allures de mauvais genre et des aspects arrachés aux ombres, la poésie jouant le rôle d'intermédiaire entre ces deux états de l'écriture d'ordinaire antagonistes. Le projet littéraire est ici clair comme de l'eau de roche (pour qui sait boire) et le monde s'y retrouve peut-être... si la part de sincérité l'emporte vraiment sur les prétentions à la reconnaissance.

LIENS

 Si vous hésitez à acheter les livres (papier) ou si vous êtes un pro de l'édition, les manuscrits sont mis gracieusement à votre disposition [Contact]

 [CATALOGUE...]

 
 Le gué de la Noire

Nouvelle édition
à paraître bientôt
- suivre dans la
 [RALM]


le travail anthologique

Ce gué est une manière de traverser la Rivière Noire sans en emprunter les eaux forcément profondes et agités en surface. Une vingtaine de titres extraient des textes de base : romans (courts), théâtre, essais, poèmes. Les genres sont reconnaissables; on ne risque pas, comme en eaux profondes, de s'y perdre; car la Rivière Noire contient aussi des objets aussi familiers que ces histoires, ces mises en scène, ces explications et ces chansons. Certes, on n'aura pas connu le lit de ces eaux, mais de marcher sur les cailloux du gué, à l'abri des angoisses contractées au fil d'une lisibilité funambule (car celui qui lit le texte intégral de la Rivière Noire est un artiste), on se sera fait plus qu'une idée des contenus et l'aperçu des contenants est conçu pour autoriser la critique.

Ici, l'effort consiste à passer du projet anthologique initial à une structure synthétique si possible d'un nouveau genre...

L'invention du roman : Mon « réalisme » tient sans doute aux histoires que je me plais à raconter. Alors... le roman tient-il, lui, du choix qu'on inflige à ses textes ou de l'invention même d'une nouvelle manière de le composer ?

Aspects anthologiques : Ou plutôt... analectiques. La tentation est grande de détacher quelques exemples de ce qu'on sait faire en matière de littérature. Mais que vaut cette sorte d'aspiration à la reconaissance ? Sans doute pas grand-chose...

Effort de synthèse : Autre appétence, cette fois plus en rapport avec ce qui relève (peut-être) de la passion, de la recherche, du désir et d'un tas d'autres sens avoisinants. Mais l'originalité sauve-t-elle l'inventeur de sa faim ?

S'il ne m'est pas arrivé de trouver une bonne idée commerciale (je n'en ai pas cherché), je ne suis pas non plus tombé sur une découverte susceptible de faire de moi un inventeur. Faute de ceci, j'ai choisi d'en venir à un peu moins d'ambition littéraire et à un peu plus de... réalisme... D'où, ci-dessous, ce Voyage en France, retour d'un voyage en Amérique qui n'a pas eu lieu.

Mais je ne désespère pas, tout en voyageant sur la terre de France, de trouver quelque chose un de ces jours. Nuit.

Une édition numérique (et brouillonne) de ces petits livres a déjà vu le jour (anthologie). Elle est retournée à la nuit pour une révision complète et ne tardera pas à revoir la lumière... L'ensemble requiert un véritable travail de composition et ne souffre sans doute pas les approximations du recueil. À bientôt, donc, pour une nivola.

 
 Le voyage en France

in progress
voir la page dédiée
à ces travaux en cours
 [...]


prégnance du réel

Si le Grand Voyage de Télévision est terminé (mais pas achevé), son Voyage en France en est la dernière étape. Ici, le ton et jusqu'à la langue sont familiers. Le poète arabo-andalou est dans la rue, sa rue. Il écoute aux fenêtres, se nourrit du quotidien, fredonne avec les autres; car ce n'est pas dans les hautes sphères de l'inspiration qu'il se ressource; qui donc y trouverait de quoi nourrir ses passions pour l'existence? Du coup, le texte du Voyage en France prospère (¡eso espero!) sur les deux plans de l'activité textuelle de tous les jours : le Journal et le Roman, avec un chouya de poésie. L'aspect journalistique du voyage nourrit autant le roman que celui-ci s'abreuve de satires et de colères. On constatera que ce pur travail de promenade dans la rue (paseo callejero) est sur le point de trouver sa conclusion. Mais pour l'instant, aucune publication autre qu'en-ligne n'est à l'ordre du jour. 

Grosso modo, car ce chantier est en cours, il y a dans cet ensemble
...des romans :
Le « voyage en Amérique » ayant avorté pour cause d'erreur de navigation, il s'agit de raconter (toujours raconter) l'histoire d'un voyage en France. Cette tâche est dévolue à deux personnages : 

Le journaliste : Il ne s'embarrase pas de style. Les articles se suivent et augmentent la dimension de la réalité, son importance même, son influence sur le cours de l'existence. La publicité et la flatterie toujours dans le viseur d'un observateur à la fois désespéré et amusé.

L'artiste : Il profite de l'occasion qui lui est donnée de s'exprimer dans le roman pour laisser libre cours à son goût inné pour la fantaisie.

...de la poésie : Elle continue de jouer son rôle d'initiatrice du récit..

...et de l'essai : Parallèlement aux copies familières du journal, il s'agit ici de construire une pensée (ce qu'on pense de...). L'ensemble suivant, N et les caNNibales, en est en quelque sorte la défense et l'illustration.

Volumes à consulter sur le site expérimental ou dans la RALM :
La trilogie française est publiée chez [Le chasseur abstrait>>

Accès au site expérimental
(en révision)

L'ensemble ci-dessous fait partie du Voyage en France, mais il en est détaché, comme s'en éloigne le voyageur qui finalement n'ira pas aussi loin qu'il avait espéré en mettant les voiles...

 
 N et les caNNibales

en cours de publication
chez Le chasseur abstrait
version papier uniquement


joies de l'échec
Il fallut que Christophe Colomb partît avec des fous pour découvrir l'Amérique. André Breton - Manifeste 1924.

Ou... le Voyage en Amérique. Notre personnage, poète arabo-andalou, tente l'aventure vers ce qui n'est plus le Nouveau Monde. Comme tout le monde le sait, l'aventure s'arrête sur une île. Ses cannibales se chargent du reste.

La publication de cet ensemble a commencé en septembre 2015 avec la parution du premier N, suivie depuis, mensuellement, par celle des satellites, courts romans (une douzaine) et nouvelles (une centaine).

Trois romans : N : Sur le mode mineur. 

Histoires :  Dans N1, on assiste au parallèle entre une expérience scientifique (bidon) et une série télévisée fondée sur le jeu et la réalité. Dans N2, le même style de parallèle s'applique au tournage d'un film et à la réalité quotidienne. Celle-ci est empoisonnée par un principe constitutionnel : tout citoyen doit, un jour ou l'autre, interpréter un rôle dans le film. N3 raconte l'aventure de Wadi El Assouan et il n'y a plus qu'un N !

12 courts romans + 100 nouvelles : Les caNNibales :  

Personnages : Les personnages sont des cannibales, ceux-là même qui sont la cause de l'échec du voyage en Amérique. Le retour en France n'est pas raconté; il faudrait créer une cinquième série...

Sur le ton d'une narration réaliste, voire triviale, une cosmologie se construit sûrement, mettant en scène, comme au cinéma, des trilogies qui se superposent pour tenter de donner un sens à la vie même : apparences, rêve, réalité ; industrie, sécurité, conquête ; sciences, arts, philosophie ; le tout dans les limites imposées par la mort et la société. Un spectacle de toute beauté ! Peut-être l'Athènes d'Hölderlin, entre un Nord rongé au Droit et un Sud mangé de l'intérieur.

Il va de soi que cet ensemble est terminé. Sa publication intégrale (3 épais volumes) est retardée pour cause d'achèvement, d'une part, mais surtout parce que je tiens à l'aspect qu'un ensemble de livres forme sur l'étagère; la Rivière Noire présente dix gros volumes ; ils figurent les compositions qui structurent ce titre; ici, il me paraît nécessaire de figurer la composition de l'ensemble, noyau triple + satellites. Une publication en trois volumes n'aurait pas cet avantage. Mais à la fin, on a bien un volume de trois romans indépendants mais liés, un volume de courts romans à peine composé et un gros recueil de nouvelles sans véritable structure.

Quoi qu'il en soit, la publication de cet ensemble continue au rythme d'un volume par mois.

LIENS

 Si vous hésitez à acheter les livres (papier) ou si vous êtes un pro de l'édition, les manuscrits sont mis gracieusement à votre disposition [Contact]

 [CATALOGUE...]

 Synoptique

à suivre chaque semaine
dans les pages
de la RALM


joies diverses
<work in progress>
 Catalogue raisonnable

une fois
le voyage (modelo) démonté


joie : inconnue

pour mémoire...

Les titres en italiques sont in progress dans la [RALM]. Les autres sont publiés. Voir [catalogue]

Autour d'un
chef d'œuvre inconnu :

Livres publiés

ROMANS


-----Satellites :
Cicada's fictions
Carabin Carabas
Rendez-vous des fées
Anaïs K.
Coq à l'âne Cocaïne
Les baigneurs de Cézanne
BA Boxon
(suit Les baigneurs de Cézanne)
Gor Ur
La trilogie française
N 1
N 2

N 3
Marvel
Les Huniers
Arto contre Gor Ur
...

        
 

RÉCITS


-----Satellites :
L'enfant d'Idumée
(suit Coq à l'âne Cocaïne)
Le paillasse de la Saint-Jean
(suit  Cicada's fictions)
Popol-les-rouflaquettes
Art. XX & ss
Toussaint moins un
Scène morte avec les morceaux
Voyage avec un mort qui n'était autre que moi-même
La Société d'Aménagement Mortuaire d'Alfred Vermoy
Tarzan VII
Papas Nazis, Dadas Nazis
Je suis là pour vous confirmer que c'est un rêve
Les pompes de Willy Li Lee
L'ogresse
Otrofictif
(avec Pierre Vlélo)
...

-----Enchâssés :
in Rendez-vous des fées
--------Antoine à Paris
in Carabin Carabas
--------Interprétation d'un nain
--------La pierre qui brisa le miroir
--------Chasseur abstrait
--------Voir Pablo nu
in BA Boxon
--------L'enculé
in Coq à l'âne Cocaïne
--------Trois bonheur
in Cicada's fictions
--------Dix mille milliards de cités pour rien
--------La lettre de Bagdad
in Gor Ur
--------Un amour de Spielberg
in Anaïs K.
--------aux primevères
--------Passages des Tristes
... etc.

           
 

NOUVELLES


-----Satellites :

--------Nouvelles lentes
Petra Rufus
Le Bien Nommé
Astor Pastor
Michel de la Patience
Momie
Noms et Pays
Factotum
Dans et hors la Nuit
Clavileño
De livre, nada
Les quatre filles du docteur Hupanart
Le point Mort
Équinoxe
La sixième fête
La poupée
La faille
Fuite éperdue dans le labyrinthe de la cité
Le choix de Jadis
L'éternité
Azza
Un lit pour la mort
À l'épaule
Un procès au cadavre
Les poissons marchaient sur l'eau
Le syrphe
Le récit au noyer
Lucile la Noire
Dimanche de Léo
Lorenzo
Le morio
La guerre
Le père de Constance
Un nègre
Le voyage
Récit d'une nonne
La carcasse
Noyade
Les soldats
Le soldat
Le voyage en train
Sur le quai
La voyageuse
Le mari de la voyageuse
La fille du jardinier
Le petit frère
Un voyageur de commerce
Gustave
Un enfant

...

--------Mauvaises nouvelles
--------avec Pierre Vlélo
Si vous me cherchez, je suis à la fenêtre
Ah ! Ah ! Oh ! Oh !
Un sale verre
Mes bottines
Un stylo dans le cul, ça écrit, ça écrit/ Deux stylos dans le cul, ça
écrit, ça écrit/ Trois stylos dans le cul, ça use les esprits !
Vous êtes Arthur Grolot et vous me faites chier depuis vingt ans
Écrivez des nouvelles, vous verrez...
Poésie, théorie, connerie
Poésie, pompée, inspirée, etc.
Poésie, bien, mal
Bonne nouvelle – Patrick Cintas et l'esprit français
Vous me connaissez...
Une chance ou une autre
Une seule après-midi avec Belle
Et si l'Enfer c'était moi ?
Il portait une casquette jaune
Si nous reparlions...
Pour promettre, elles promettent !
Une étoile file dans le ciel de Paris
Crime de sang !
Comment on appelle le cri du rat ?
Les hommes préfèrent les garces
Je crois qu'elle m'aimait
On ne leur demande pas assez de s'expliquer
Du bon rapport entre homme et femme
Je suis né comme ça
Un cigare, un verre de rhum et cette foutue guerre
Le facteur sonne au moins une fois
Où il est dit avec quoi chantent les anges
L'oubli
À quoi sert le sexe de Dieu s'il est tout puissant ?
Vous allez voir ce que vous allez voir !
Non, ce n'est pas haine, monsieur le Président !
Histoire du type qui comprend rien mais qui en veut
Seule la marchande de bonbons est au courant
Une si jolie fille
On n'en sort pas si facilement
C'est là que vous le trouverez
À moi la vie !
Les nouveaux croisés de l'Empire français
Les idées et les femmes
Histoire du Vampire de Saint-Drôme-des-Vents
Surtout en temps de guerre
C'est de plus en plus compliqué et je vis seul
Dites-moi si j'ai raison de pécher
Qu'est-ce que je savais de cette femme ?
Je tourne en rond...
Les morts ont la vie dure
Premier été avec les autres
Un pleurnichard
La chair est triste, encore heureux !
Une école des cadavre
Les noyés du jour au bord de la mer
L'Île des requins, Clara, Angela et d'autres encore
L'âme noire de Josie la femme du loir
Napoléon et les Cannibales
Maintenant, on m'accompagne...
Aux portes de l'Enfer, moi
Weltansschauung étatique (petit cul)
Les enfants n'aiment pas la mort
L'arrêt de mort
La poupée russe
Zapo fait la fête
Le caméléon en vacances
Sauvez Prospero !
Un slip de marque Renaud
Le creuset
Ce que chez toi je suis venu chercher
Le fils de personne
Comment Patrick Cintas a créé le personnage de Louis Marette
Un jour, je te dirai tout
Confession d'un fonctionnaire au service de la folie
L'homme est l'avenir de la femme
Entretien avec Patrick Cintas

-----Enchâssées :
--------dans les romans
... nombreuses nouvelles enchâssées. À recueillir...

        
 

PRESSE


MCM
La calbombe céladone (tatane)

 
 

ESSAIS


Actor
L'héméron
in Actor
--------Cosmogonies
--------Mon siège de Robbe-Grillet
--------Mallarmé, pierre d'angle
--------Aliène du temps
--------... etc.

 
 

POÉSIE


alba serena (alba serena, Odes, odes, en finir avec ce livre encore possible, Coulures de l'expérience)
Chanson de Kateb
Cancionero español (Chanson d'Ochoa, Chanson d'Omero, Chanson de Lorenzo)
Personae
Analectic Songs

    
 

THÉÂTRE


Bortek (in BA Boxon)
Gisèle (in Cancionero español)
Mazette et Cantgetno (tétralogie)

 

   
 

Rendez-vous
avec le travail
de Patrick Cintas

 

Revue d'Art et de Littérature, Musique
 [RALM...]

Site expérimental
(en révision)
 [TELEVISION...]

En librairie
chez Le chasseur abstrait
 [Catalogue...]

Commencer par installer un chantier dans les pages de cette bonne vieille revue en ligne. Elle a fait ses preuves.
Construire un site personnel... vraiment personnel. Deuxième étape du progrès vers la publication.
Confier ses travaux mûrement construits à un éditeur qui s'attache d'abord à accompagner l'œuvre pour en révéler le sens par le catalogue personnel de l'auteur.
 

 

Merci de votre visite

 
 

©2017patrickcintas