Site de Patrick Cintas - Forme
des jours à l'Héméron
patrick cintas
Manuscrit in progress N3 2017/2018... [>> ICI...]
page 2
Le Chantier in progress
(questions de forme)
page 1 [>>Le Grand Voyage de Télévision (questions de fond)]    page 3 [>> Personnages (en cours...)]    [>>Contact]    [>>LIRE]    [>>NEWS]
[>>eMail Patrick Cintas]
LES EBOOKS de P. Cintas SONT GRATUITS !
Il suffit d'en adresser la demande à Patrick Cintas. Les ebooks, ça sert à quelque chose... à communiquer et à... travailler le texte.
NEWS
[>>Rubrique dédíée dans la RALM...] // lien externe
work in progress
L'Héméron

CHANTIER - questions de forme
[>>retour vers le Voyage] //questions de contenu
 textes dans la [>>RALM] //rubrique cintas 
 lire les Ebooks [>>eMail Patrick Cintas]       
LES EBOOKS de P. Cintas SONT GRATUITS !
Il suffit d'en adresser la demande à Patrick Cintas.
Les ebooks, ça sert à quelque chose...
à communiquer et à... travailler le texte.
 version PDF du site  [>>télécharger]
les jours
impressions
la télévision
interprétations
l'Héméron
compositions
le graphomane le voyageur l'inventeur
la vie en 3 personnages à interpréter
A Silvestre le parecía vulgar y anticuado escribir sus ideas, y encontró más pintoresco, más jovial, exponerlas por medio de esquemas. Y lo hizo así. - Pío Baroja - Aventuras, inventos y mixtificaciones de Silvestre Paradox (La vida fantástica 1)

Le travail... car ça est un !... Toute une vie...! en 2 temps : d'abord écrire... s'accrocher à l'écritoire ! Ensuite achever*... d'une manière ou d'une autre...! On est bien loin de la façon bourgeoise (écrire, parfaire...) qui est la chose la mieux partagée du monde... J'y insiste parce que c'est vrai...! Il y a belle lurette que ces façons... mais restons poli... Dans un monde où peuple = conso, je demeure émigré (=anarchiste) et prêt à tout pour le rester !... Gare !
* et là j'ai toujours eu conscience qu'il faut attendre d'être vieux... ce qui ne m'a jamais rassuré!


Travail : passage des jours à la télévision
« Je mourrai en plein jour... »

Je ne suis pas un écrivain à style ! Ce n'est pas que je me fous du style... j'en raffole même des fois... des fois queue... mais le style, pour moi qui y ai réfléchi longuement et de plein d'autres manières... le style... les styles, c'est ceux des autres... ceux que je vois à travers mes défauts de lentilles et de miroirs... Mais attention à ceci :

principe : Syllepse dit : anacoluthon (alba serena)

Ce que je veux dire par là (c'était dans un poème adolescent) c'est que je me méfie de la graphomanie... graphorrhée... Ecrire dans le journal n'est pas mon fort... la Presse comme l'intime... ou bien ce truc qui consiste à tisser le texte jour après jour... au p'tit bonheur... car il y en a qui compte là-dessus... le bonheur... forcément, ils y croient... sinon ils n'écriraient pas. Je me méfie tellement que je hais ! Il n'y a rien comme la haine pour s'aider à se méfier... du moment... n'est-ce pas... qu'elle ne porte pas sur l'humain... pas même sur les animaux... les fleurs... bleues et les autres... rien dans l'œil de ma haine... rien que le risque de sombrer dans la graphomanie... syllepse...

1 - Télévision - Textes achevés (interruptions et parallèles)
Carabin Carabas
roman
Les baigneurs de Cézanne
suivi de BA Boxon
romans
Cicada's fictions suivi de
Le paillasse de la saint-Jean
romans
Coq à l'âne Cocaïne
suivi de L'enfant d'Idumée
romans
Gor Ur
roman
Cancionero español
poésie
Anaïs K.
roman
Rendez-vous des fées
roman
Chanson de Kateb
poésie
alba serena
poésie
Mauvaises nouvelles
nouvelles
avec Pierre Vlélo
caNNibales
récits
avec Pierre Vlélo
La trilogie française
roman en vers
avec Virgile
N1
roman
avec Zacharias Soriana
N2
roman
avec Ben Balada
Nouvelles lentes
(en cours de saisie)

Anacoluthe...! Il faut savoir s'arrêter. Je ne connais rien de plus efficace que de s'arrêter dès que la sérialisation se profile à l'horizon du matin... mettons que j'écrive le matin... Et je planifie avant de m'y mettre... Je n'aime pas le hasard... J'en subis les impératifs... Alors à un moment donné, je coupe !... Et voilà comment naissent les beaux volumes pleins de pages ! Les 12 ci-dessus... épais et gras comme le soleil... Et ce n'est pas fini... Encore ! Encore ! Encore ! Seulement les ans vont avec ! Ah ! ce désir d'en écrire encore et encore ! Je m'en rassote même ! Je me débauche ! Et je finis dans la rigole avec des gens que je ne connais pas parce qu'on ne boit pas à la même source... mais le résultat est le même... l'eau infecte de la rigole !... infectée par du monde ! Du monde à ne plus en finir ! Du monde vomi par les pas de porte et les affiches, les écrans... Et pourtant je finis... même si ce n'est pas achevé dans le sens où c'est prêt à la consommation ! Crevures ! Ordures ! Plus de 60 ans que je m'accroche ! Et j'en ai connu ! Des vertes et des pas mûres ! Et même des tombées de l'arbre...
chez [>>Le chasseur abstrait éditeur]

2 - Les jours - Textes in progress (jours et séries)
Anthologies N3
roman
avec Wadi el Assouan
Histoire de Jéhan Babelin
avec Renaud Alixte, Luce et Romain Gambois

poésie
Analectic Songs
poésie
Histoire de Roger Russel (Rog Ru) Actor
essais
Mazette et Cantgetno
avec Johnny Rasco
théâtre
MCM
avec Louis Marette
presse
Galère de notre temps
presse
Marvel
avec Roger Russel
roman
Les Huniers
avec Roger Russel
roman
Arto contre Gor Ur
avec le FN
roman
L'Héméron
avec Wadi el Assouan
hypertexte

Ici... c'est dans la [>>RALM] ... je continue... Ça en fait des jours...! Des nuits, non... La nuit, je dors... Bien, merci ! Je ne suis pas du genre à ouvrir les yeux quand il n'y a plus rien à voir... J'essaie de finir ce que j'ai commencé... Et je me garde de commencer encore... Les dés sont jetés depuis longtemps... Je ne dis pas que je sais où je vais... Qui le sait ?... Mais je sais comment je le fais... «  Le travail d'un seul homme, » dit Ferdinand Cheval. C'est exactement ce que je voulais dire.


Au final :
passage de la télévision (histoires) à l'Héméron (jours)

Au final... des fois on a la... chance... allez... c'est le bon mot... la chance d'en avoir assez écrit pour penser que le moment est venu d'en finir... Si ça devait arriver... sans bonheur... sans rien... et surtout sans personne... il y aurait un tas d'histoires... les unes sur les autres... et 3 ensembles d'interruptions... Ça s'est trouvé comme ça... La rivière Noire... les cannibales... Roger Russel... J'en ai encore... Je pourrais... mais le temps... les ans... pas la fatigue, non... le temps seulement... Il y aurait des histoires... elles constitueraient le lit de la rivière... le seul objet de cette existence coulerait dedans... en suivant le fil... bien borné par les berges... et puis l'océan plus loin... à la fin... où tout se noie...

Histoires 1 - La rivière Noire / 2 - N et les caNNibales
1 Carabin Carabas
roman
Les baigneurs de Cézanne
suivi de BA Boxon
romans
Cicada's fictions suivi de
Le paillasse de la saint-Jean
romans
Coq à l'âne Cocaïne
suivi de L'enfant d'Idumée
romans
Gor Ur
roman
Cancionero español
poésie
Anaïs K.
roman
Rendez-vous des fées
roman
Chanson de Kateb
poésie
alba serena
poésie
2 Mauvaises nouvelles
nouvelles
avec Pierre Vlélo
caNNibales
récits
avec Pierre Vlélo
La trilogie française
roman en vers
avec Virgile
N1
roman
avec Zacharias Soriana
N2
roman
avec Ben Balada
Nouvelles lentes
(en cours de saisie)
N3
roman
avec Wadi el Assouan
Histoire de Jéhan Babelin
avec Renaud Alixte, Luce et Romain Gambois

poésie
Analectic Songs
poésie
Actor
essais
3 - Histoire de Roger Russel (Rog Ru) L'Héméron
Mazette et Cantgetno
avec Johnny Rasco
théâtre
MCM
avec Louis Marette
presse
Galère de notre temps
presse
Anthologies...!

...L'Héméron
avec Wadi el Assouan
hypertexte
Marvel
avec Roger Russel
roman
Les Huniers
avec Roger Russel
roman
Arto contre Gor Ur
avec le FN
roman

Oui... à la fin... des volumes achevés... en 3 ensembles d'interruptions... Histoires ...! Ça s'inscrit dans la bibliographie... Et pas une trace de graphomanie... enfin... j'espère... Ils sont malades, les graphomanes... ou commerçants... ni l'un ni l'autre que je suis ! Alors à la fin... si j'y arrive... parce que je n'ai pas fini d'écrire... à la fin je compose... L'Héméron... les jours, mais sans les nuits... alba serena... J'ai tout de suite senti ça comme une espèce d'anthologie... Ça fait toute une vie que je le sens !... Fidélité ! Il faut que je m'y mette... le temps... les ans... et le poids d'un tas d'autres choses... je vois ça d'ici : l'hypertexte... les hyperliens... les textes choisis... et non pas accumulés comme des économies... des bouts de chandelle finalement... voilà ce qu'ils donnent... ou vendent... Oui, une espèce de pièce montée... le palais... ah ! pas sans aventures ni mystifications, Paradox ! On n'a rien gagné sur le temps sans invention... le bel aphorisme !... L'Héméron, que voulez-vous, pour l'instant c'est encore demain... et aujourd'hui, c'est déjà hier !

...les jours... la télévision... l'Héméron... Au fond, comment les jours...? ces sacrés jours !... que tout le monde connaît... et que j'écris ! Et que j'écris encore !... comment les jours finissent par se cristalliser dans cette invention que j'ai appelée Héméron ? Invention que si je veux l'inventer... ne pas en rester au principe d'un hypertexte assis sur un simple système anthologique... si je veux l'inventer il faut que je me magne !... parce que...

... ah ! des fois j'ai l'impression... impression... je ne suis pas un intuitif... pas une trace de science là-dedans ! Rien que des impressions... puis les interprétations, les histoires, les styles, les autres... et à la fin la composition... ou seulement les ans... Allez savoir ! Aliène du temps, j'écrivis... des fois queue...

© 2017 patrick cintas
NEWS
[>>Rubrique dédíée dans la RALM...] // lien externe
work in progress
[>>eMail Patrick Cintas]
LES EBOOKS de P. Cintas SONT GRATUITS !
Il suffit d'en adresser la demande à Patrick Cintas. Les ebooks, ça sert à quelque chose... à communiquer et à... travailler le texte.
Le chantier in progress (questions de forme)
page 2

 

aux convaincus, aux sceptiques, aux salauds, aux pédants
et à tous ceux qui ne pensent pas littérature
ou, quand ils y pensent, n'agitent que la langue nationale,
celle qu'on tire tous ensemble.